E.A. 30 juin 2021.

H(ors) S(érie)
Il aurait dû se voir détaler ! Je ne vais pas me taire il y en a marre que l’impunité de tous les tripoteurs de rue soit le vomi de ce monde, à peine qu’il avait mis sa main que je lui retirais d’un coup que j’aurais voulu bien plus violent, quelques pas et je me suis dit : je peux pas le laisser continuer son chemin tranquillou – je recommence à l’apostropher, à marcher après lui, lui tournant à la première rue perpendiculaire pour m’échapper, moi continuant à lui crier dessus, et lui dire d’avoir le courage de ses gestes et de revenir pour qu’on s’explique, marchant vite, lui finalement prenant ses jambes à son cou, tu aurais dû le voir, c’était drôle, si drôle, même pas pathétique, mon dégueuli, tu étais drôlement ridicule, et je te laisse rien du tout, tu vois, je te laisse même pas le plaisir de te masturber après tes méfaits, y en a marre, je te laisse même pas me faire regretter quoi que ce soit, y en a marre, mon corps est explosif, j’en jouis et j’en ai rien à foutre que ça te tente, je me suis mise à courir après toi, je t’aurais rattrapé c’est sûr, et je t’aurais mis mon poing dans ta tronche de débile, oui, c’est violent, et c’est le miroir de ce que tu fais subir à toutes tes victimes – monsieur le juge, vous vous êtes déjà fait tripoter les fesses par un inconnu dans la rue ? non ? ben alors vous avez juste le droit de vous taire – parce qu’en fait y en a marre de devoir en même temps subir les diktats du corps de la bonne meuf d’un côté et d’en plus ne pas pouvoir jouir de son corps en rue, j’ai ri mais j’ai ri en te voyant détaler, mettre tes mains dans tes poches d’imbécile et commencer à courir, j’aurais voulu être un pavé détaché du trottoir pour pouvoir te voir t’étaler en voulant détaler ta propre lâcheté, y a rien à dire, faut tout faire péter, j’en profite pour dire que c’est fini les spectacles où on donne à voir sans troubler, où on donne à voir ce qui veut être vu, tout exploser, tant pis si certain.es n’y comprennent rien, ce qui doit se montrer c’est l’incompréhensible, c’est justement ce qui ne se montre pas, tout faire exploser, c’est ça, et si j’avais pu faire fi de ce qui me reste de surmoi, j’aurais mis ta gueule dans le panier, parce que si je l’abîme, c’est à l’image de cette impression de dépossession quand ta main a touché mon cul, grand dégueuli de merde, y en a marre d’être soumise à toute cette merde, j’en ai rien à foutre de te gueuler dessus en pleine rue et que les gens se retournent , moi j’étais là et si t’avais eu un morceau de cerveau, je te l’aurais arraché vite fait, dans la rue, c’est fini d’être la victime, c’est fini d’être dans la peur, je suis violente et oui, je suis violente parce que c’est la seule réponse valable à ta violence d’imbécile que je peux donner moi toute seule en rue, je suis comme un chien oui, un sale cabot qui voulait mordre pour faire mal, ah mais j’ai ri à la place, j’ai ri, j’ai ri, j’ai ri en te voyant détaler avec tes petites jambes de non-être, j’ai ri parce que rien de tes délits ne pourra enlever un millième de ma jouissance d’être au monde, HOUHOUHOU, j’étais le fantôme de ta mère, le fantôme de toutes ces femmes qui ont subi tes violences, HOUHOUHOU, et t’as peur, putain, t’as détalé, t’avais peur là, ahahaha, j’ai joui de ta peur, mon vieux connard, oui, tu veux savoir, j’ai joui bien plus que tu ne pourras jamais jouir dans ta vie, et c’est bien parce que je suis encore une femme bien trop polie et soumise que je n’ai pas continué à te courir après pour t’arracher ce qui te reste de tes organes reproducteurs, et sur scène c’est pareil, y en a marre de devoir produire du sens et du compréhensible, putain, si on savait ce que les gens aimeraient qu’on arrête de leur bassiner des leçons, si on savait comme on est en manque de chair, et qu’on est là comme apeurées de ce que les imbéciles pourraient penser, faire, comme toi espèce de crouton, y en a marre. Nous.es On va tout faire exploser. Et ce n’est pas fini.

Auteur : celinelory

Pianiste le jour, auteure de chansons et de textes la nuit, toujours indéfinie mais heureuse

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s