Ecriture automatique – 4 décembre 2020

La chute.
Combien il nous est important de chuter
Comme nous nous élevons dans la descente Comme tout nous paraît petit quand nous sommes à terre
L’éthique de la chute,
c’est celle de se savoir fragile,
de savoir les autres toujours plus grands qu’on ne le pense,
l’éthique de la chute
c’est aussi se laisser tomber,
ne s’accrocher à rien,
faire confiance au sol ,
aimer se rapprocher de ses frontières
et laisser s’y inscrire une faille.

A vingt ans, j’ai eu une période « chutes » – chuuuut –
j’avais besoin de voir où était la terre ferme.
La chute ce n’est peut-être que ce besoin là.
Sentir la terre sous ses doigts,
sous son crâne,
remettre la main sur ce qui est palpable
Un semblant de réalité
et, tête contre terre,
Terre contre bitume,
Constater l’étendue de toutes les directions,
Se trouver à terre comme dans un ciel
Prendre le choc comme un envol
Voir de la grandeur à même le sol
Aimer les petites amours
Comme des petites choses qu’on collectionne,
L’éthique de la chute
C’est l’aimer dans tous ses retranchements
Ne pas se protéger
C’est mettre ses yeux à niveau d’homme.

É.A. 4 décembre 2020

Auteur : celinelory

Pianiste le jour, auteure de chansons et de textes la nuit, toujours indéfinie mais heureuse

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s