Écriture automatique – pensées vagabondes – 9 septembre 2020

Ce n’est un souci d’aimer
Que si on veut y rattacher une réalité

L’âme pousse dans le silence
Dans le vide
L’âme poète prend les objets
Comme cibles

Il est temps de redevenir poète
Poète c’est du temps qui passe
Poète pointe le bout de son épée-plume
Poète jusqu’au bout des seins

Là où l’espace se remplit
Le poète se meurt
50 nuances de poète
« Poète » dit le Klaxon
« Poème » répond la symphonie
Poe M., Edgar de son prénom
La poésie est le seul habitat
Qui englobe l’univers
Enferme-toi dans ton poème
Et restes-y.
Aujourd’hui je veux jouer avec les mots
Mais les mots ne donnent pas
toujours leur consentement

Un carnet ça a quelque chose de carné.
Un nouveau carnet , c’est de la chair fraîche.

Auteur : celinelory

Pianiste le jour, auteure de chansons et de textes la nuit, toujours indéfinie mais heureuse

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s