une fois n’est pas coutume : revue de presse en confinement

En confinement, je m’oblige à écouter les journaux d’informations à la RTBF radio (la première) au moins une fois par jour.

Je m’oblige à assister au vide qu’ils représentent parce qu’en fait, rien n’y est communiqué : des chiffres (froidement), une vision sempiternellement rassurante (voire paternaliste), une absence totale d’analyse (un minimum critique).

Jamais de toute ma vie je n’ai ressenti autant le fait qu’une radio publique puisse être la porte-parole idéologique de la politique. Le malheur est en France, en Italie, aux USA mais chez nous : rien. Tout va bien. Ou presque. Merci, aurevoir.

Dans les journaux, puisqu’il faut se dire que c’est ce qui est le plus écouté, aucun pas de côté n’est même ne fût-ce qu’esquissé.

A côté de cela, après nous avoir expliqué en quoi pouvoir payer jusqu’à 50 euros sans contact (sans code) était the revolution of the con-finement, cela fait 4 ou 5 fois qu’après le journal de 13h, il y a l’éternelle « Parlons Business » qui aborde le sujet de la « smart city », en en faisant purement et simplement l’apologie (voir liens ci-dessous). La Smart city, c’est celle où tout et tous et toutes sont connectés. Pour le bien de tous évidemment (ouarf). Je vous laisse la surprise de l’intérêt incroyable de cette nouvelle « ville »… pour nos libertés. Ca se passe sur la première RTBF radio publique, en temps de crise sanitaire et de confinement, et non, non, ce n’est pas de la propagande idéologique du tout…

Entre ceux qui agitent le diable ( dont la DH qui joue son rôle populiste jusqu’à la caricature) et ceux qui tentent de l’étouffer, en Belgique, il est devenu clair que notre pays souffre d’un énorme déficit de clairvoyance et d’humilité.

Je ne sais pas vous mais moi, je serais rassurée si des politiques, des scientifiques, des médecins et des journalistes osaient dire : « En fait, on ne sait pas. On n’a pas voulu voir. On n’a pas vu. »

S’ils ajoutaient « Maintenant, on est un peu dans la merde mais on va se débrouiller pour que chacun s’en sorte le mieux possible sans foutre en l’air le monde, la nature, et vos droits et libertés », ce serait évidemment un plus (on peut rêver non dans un cauchemar ? )

Mais ceci ne se passera pas. Sans doute parce que cela fait des années, des décennies, qu’on nous éduque à être toujours plus indifférent à la misère des autres, qu’on nous éduque au TINA, qu’on nous fait avaler le jeunisme à outrance, qu’on nous fait avaler la méritocratie et qu’on ne se réveille pas en un matin d’une longue nuit qu’est l’humanité enterrée.

Ils ne le feront pas non plus parce qu’il y a la peur. La peur justifiée d’ailleurs d’une colère qui se réveille et qui parte dans tous les sens. La peur d’un désordre démasqué. Ce désordre qu’est l’humanité et duquel chacun essaie de fuir à chaque fois qu’il se regarde dans la glace.

Je sais : tout cela est connu depuis longtemps. Mais il me semble qu’en ces temps anxiogènes, il faut résister d’autant plus à cet endormissement général et à la tentative actuelle de nous mettre la dose mortelle.

Voilà ma petite revue de presse du jour. Lisez et puis écoutez de la musique, prenez un carnet, écrivez, dessinez, hurlez et gardez bien toute cette énergie pour la canaliser dans un « après » qui risque bien d’être mis sous sédatif.

https://plus.lesoir.be/…/carte-blanche-la-belgique-est-deso…

https://www.bastamag.net/Covid-deces-obseques-deuil-ceremon…

https://www.rtbf.be/auvio/detail_parlons-business?id=2622575

https://www.rtbf.be/auvio/detail_parlons-business?id=2622576

https://www.rtbf.be/auvio/detail_parlons-business?id=2622577

Auteur : celinelory

Pianiste le jour, auteure de chansons et de textes la nuit, toujours indéfinie mais heureuse

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s