E.A. -11 avril 2020 – carnet de printemps

Accrocher la pensée
Si haut
Qu’aucun nuage ne l’atteigne
 
***
 
Je n’ai pas l’âme poète
J’ai l’âme révoltée
 
***
 
La poésie toujours recouverte d’une fine couche de révolte
 
***
 
Couper une brindille d’herbe
En deux.
Activité favorite enfant.
 
***
 
Con fraternellement
 
***
 
Être tous
Les cent riens
 
***
 
J’aime sans allers-retours
J’aime sans raison
J’aime enfermée
Je n’aime pas enfermer – contradiction
J’aime libre
J’aime la liberté
J’aime trop la liberté
Ca me joue des détours
J’aime tout
Pour un rien
J’aime rien
Pour tout
J’aime le soleil parce qu’il y a la lune
J’aime la paix parce qu’il y a la possibilité de la guerre
J’aime tout quand je n’aime rien
C’est pour l’eau qui coulera sur lui
Que l’homme aime tant se rouler dans la boue
C’est pour le pansement qu’il déposera
Que l’homme aime tant se battre
On ne peut jamais que
regarder une de ses propres faces,
un de ses propres profils
Mon cul ne dit jamais bonjour à mon nombril
 
***
 
Pour me guérir, j’écris.
Quand je suis guérie, je peux jouer de la musique.
Ou le contraire !
 
écriture automatique – 11 avril 2020

Auteur : celinelory

Pianiste le jour, auteure de chansons et de textes la nuit, toujours indéfinie mais heureuse

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s