carnet de printemps – journal – 18 mars

18 mars

 

Je pense à l’écume des jours – où les espaces sans cesse bougent, rétrécissent. Ne pas penser à la distribution des cartes. Il n’y a plus de cartes.

 

Il y a quelques jours j’ai écrit : Jamais le ciel ne t’aura paru si immense

 

Et ces jours-ci, le ciel grandit infiniment.

 

La leçon : Serrer des corps qui ne nous aiment pas diminue l’immunité – apprendre à serrer les corps que nous aimons – présents – sans désir – un chemin.

 

Ce n’est pas tant que les choses doivent être faciles – elles ne le sont pas – jamais – c’est tendre vers le plus juste possible. Arrêter de se battre.

 

J’ai écrit un texte il y a 15 jours – le deuxième du carnet du printemps – que j’ai intitulé “combustion (1) – poussières”. Il commence ainsi :

 

Je suis retourné à l’état de nature

Je suis retournée à l’état originel

Je suis retournée à l’état sauvage

En retraversant l’enfance

Ses sentiers encailloutés

Qui ont ensanglanté mes pieds

Je suis redevenue l’enfant sauvage

Triste et sauvage

Follement vivante

Dont on n’a pu rien faire

Qu’y mettre des rêves fous

Et déplacés

(…)

Je suis retourné à l’état sauvage

Sans sexe

Ni homme ni femme

(…)

A l’état sauvage

Comme une pierre qui vient d’être sectionnée de son rocher

(…)

.

L’histoire de la belle au bois dormant montre ce rêve fou et ce besoin aussi de plonger dans un long sommeil pour se réveiller dans un monde enchanté, parfait, amoureux. Ce n’est pas tant le monde qui se transforme alors, c’est le sommeil qui nous le fait percevoir autrement, qui transforme notre regard.

Auteur : celinelory

Pianiste le jour, auteure de chansons et de textes la nuit, toujours indéfinie mais heureuse

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s