Ecriture automatique – 13 octobre 2018

Un autre amour est possible
L’eau, les feuilles, de loin
Les familles heureuses
Une odeur de chou cuit
Dans mes narines
Meurent
Chaque dimanche une goutte
Dans l’eau glacée
La nuit
Quand j’ouvre les yeux
L’odeur
Me prend à la gorge
La solitude
Ou la cuisson
/

L’eau tiède

débarque
Tous les dimanches en fête
Paradent
Si je te disais une autre floraison
Le temps me glace
Dans ces photos en promenade
N’être ni là ni ailleurs
Si jamais il faut être
Est-ce nécessaire d’ailleurs ?
La seconde ne suffit-elle pas
Celle d’il y a quelques années déjà
ou celle d’avant-hier –

Je ne sais pas –
/
Si les chansons sont bonnes

La vie ne raconte rien
Je ne sais comment
Un autre amour est possible
Traversait mon esprit
Des lendemains
On ne veut pas
Ainsi s’accumulent les pensées
Sur le trottoir  – des putes
Juste tolérées
Un autre amour est possible
s’acharne – un poivrot
Tentative de rentrer-maison

Contre tentation
/
Si je cède

La parole
La pensée
Le pas
Le passage
L’autre n’existera pas
Qu’importe finalement
Les dimanches existeront
– eux –
Malgré le verdict
Je pleure – ou pas –
un autre amour est possible
s’évanouit
Sous mes pas.
lavoyeuse4-5t copy
Publicités

Auteur : celinelory

Pianiste le jour, auteure de chansons et de textes la nuit, toujours indéfinie mais heureuse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s