Écriture automatique – 25 août 2018

Tout conte rendu
Retour à la solitude
On dit fais-moi l’amour
Comme si c’était une recette de cuisine
C’est un chemin qui ne va nulle part
Si on veut y aller
On dit aime-moi
Oime-mai… mais…
C’est juste un miroir
Retour à la solitude
Un désert habité
La recette est simple
Si on décide de s’y abandonner
Même si, derrière, ça grouille
Derrière chaque paradis, un enfer
Retour aux choses simples
Du concret entre mes mains
Que je caresse avec tout le présent,
Cet imaginaire bienfaisant
Retour sans se retourner
Retour sans tour de magie
Bientôt la cloche va sonner
Marquer le jour de sa signature
C’est bête, se dit le prêtre
J’aurais dû garder un peu de vin
Pour guérir du silence
La femme passe
Traînant derrière elle
Une hostie mal digérée
C’est bête, se dit le prêtre
J’aurais dû garder un peu de caresses
Pour les lui donner
Le chien ne réclame rien
Il y a juste mes yeux
Et mes pensées
Retour aux choses simples de la solitude
Le silence comme un peu de vin
Une caresse comme une hostie
Et mes yeux qui ne te retiennent pas
Tout conte rendu.
40012169_2140196049385392_1765849952342245376_o

Publicités

Auteur : celinelory

Pianiste le jour, auteure de chansons et de textes la nuit, toujours indéfinie mais heureuse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s