Écriture automatique – 21 juillet 2018

Je pris ta main sur ma nuque
Et je vis que cela était bon.
Je mis ma langue sur ta langue
Et je vis que cela était bon.
J’arrêtai mes yeux dans tes yeux
Et je vis que cela était bon.
Je tournai sept fois autour de ton sexe
Et je vis que cela était bon.

Tes bras me ramenèrent vers le centre de ton corps
Et tu vis que cela était bon.
Tes doigts cherchèrent une ouverture céleste
Et tu vis que cela était bon.
Un éclair créa un nouvel océan
Et tu vis que cela était bon.

Les terres dérivèrent jusqu’à trouver l’orage et la pluie
Tes continents emboîtés dans les miens
Et il vit que cela était bon.
Ta langue dans mes terres
Et mes doigts, antre de ton vit
Et elle vit que cela était bon.
Nos corps initièrent le temps
Et l’espace regardait
Et il vit que cela était bon.

Toutes les saisons furent consommées
Les bouches mangées par les fruits de nos désirs
Et ils virent que cela était bon.
Et ils virent que cela était bon.

Que cela était bon.

Publicités

Auteur : celinelory

Pianiste le jour, auteure de chansons et de textes la nuit, toujours indéfinie mais heureuse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s