Ecriture automatique – 6 avril 2018 –

Le train déraille dans mes veines. La nuit a été sur le fil de la violence. Elle me prenait par les bras et me faisait tourner, les bras entrecroisés avec les siens, je pense au jeu de la marelle, en me criant « Sale Pute », de l’eau sort de sa bouche, j’essaie de répliquer mais je n’arrive qu’à cracher lamentablement sans l’atteindre. Depuis le temps que les hommes meurent, la terre a une indigestion. Il faut arrêter là et arrêter de donner à la terre cette nourriture infâme qui la remplit de pourriture. On a tourné ainsi jusqu’à ce que je me dise qu’à tout instant elle pouvait me lâcher , j’ai alors ouvert les yeux. Peut-être que je jouais tous les rôles. Je me suis dit : « et maintenant tu ouvres les yeux et tu te réveilles ». Et j’ai obéi à ce conseil avant que ses bras ne lâchent les miens et que je me sente partir fracturée sur les murs de cette petite relation d’une nuit. Ce constat qu’il ne pouvait en être autrement que la terre soit au bout du rouleau et qu’elle ne pouvait plus réellement donner naissance qu’exceptionnellement – que la plupart du temps, c’était déjection. Qu’elle avait fait de son mieux. Son possible. Et que là n’y avait plus que l’impossible. Je ne sais pas très bien comment les animaux s’en étaient sortis, comment ils avaient fait pour ne pas être pervertis par la terre infestée d’hommes, comment ils continuaient à faire leur nid. Envers et contre tout. Il y a une chose dont je ne me souviens pas c’est le timbre de sa voix quand elle disait « Sale Pute » – je ne sais pas si elle était caverneuse ou suraigüe, c’était un « Sale Pute » sans voix, juste une image, quelque chose qui tourbillonnait autour de moi, une femme sans son. Le train déraille dans mes veines et je l’arrête en ouvrant les yeux.

Publicités

Auteur : celinelory

Pianiste le jour, auteure de chansons et de textes la nuit, toujours indéfinie mais heureuse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s