La Coupeuse de Tête

L’hystérique comme marche-pied masculin
De cet historique, mon corps est plein.
Je devais sortir, grosse fatigue,
Se terrer contre le patriarches digues
Envie de péter en pleine foule
Comme si j’étais seule au monde
J’ai sur tout le corps ouh….
des yeux qui font la ronde
Je suis la coupeuse de tête
Je ne danse pas devant Hérode
Les têtes je les coupe sans aide
Voici mon ode…

Coupeuse de Tête c’est ma vocation
Je coupe les têtes des pères, des maîtres, des abjections
Je voudrais rendre mon tablier tâché de sang mais
Devant le sablier ma tâche est sens et sans fin
Je divague sur vos masculinistes parades
De l’hystéro à l’histoire,
j’entre dans la légende notoire

Je suis la coupeuse de tête
Le miroir est vétuste et tenace
Si je réplique, c’est entendu, la menace
Je porte mon corps en cadeau empoisonné
De l’amour et de la haine fusionnés
Le miroir est vétuste mais tenace
Si je réplique, l’horreur repasse

Je suis la coupeuse de tête
Celle qui se sait condamnée
Et pour qui chaque matin est gagné
Les baisers étaient viandesques avant d’être carnivores
Hors de moi ce grotesque et que le vide comble mon corps
Je suis la coupeuse de tête
Le miroir est vétuste et tenace
La danse continue, j’entends la menace

Je suis la coupeuse de tête
Devais-je jean-baptister
pour ne pas me faire fist-fucker ?
Je danse le ventre creux et la bouche pleine
Tous les mots ont des yeux et obstruent l’arène
Les nuits sont-elles aristotéli-siennes ?
Le miroir vétuste est tenace
et, bien entendu, menace

Je suis la coupeuse de tête
Deux jambes pour avancer
Deux bras pour me hisser
Un tronc dur comme de l’acier
Je n’ai plus de visage et dans le paysage, une faux l’a remplacé
Elle entre dans mon corps et coupe les gorges
Excepté Norge

Je suis la coupeuse de tête
Le miroir vétuste est tenace
mais Vénus fracasse et menace
de créer Spartacas

A partir d’une écriture automatique
Mis en musique par Céline Lory
In EN CORPS Y-BRIDE and Les Bi(t)ches
Non à la censure et oui au Droit à la réplique

Publicités

Auteur : celinelory

Pianiste le jour, auteure de chansons et de textes la nuit, toujours indéfinie mais heureuse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s