Ecriture automatique – 24 août 2017

Je vais mettre un point. Un point à la ligne. Un point sur le i. Un point sur le i de tes fausses idées. Je suis feu et essence. Il te faut être eau pour m’approcher. Ou bois si tu veux brûler. Je vais mettre un poids. Un poids sur ma ligne, Un poids à la ligne, un poids sur le i de Céline. Je pèse plus que ce que tu crois. Les années m’ont donné du poids. Ce matin j’ai une sale gueule et je m’en fous. Je me vois. Elle me plaît. Ne plus avoir la tête d’un enfant, c’est rassurant même si ça ne plaît pas. La sale gueule elle a du poids. Elle tape du poing sur la table des iiiiiiiiiii-diots. C’est comme ça, tant pis si ça n’est pas correct. La table tremble quand la sale gueule prend son café. Parfois ça fait du bien de s’aimer dans sa mocheté. Un truc pas conditionnel. Un truc où il n’y a plus de iiiiiiiiiiiiiiiii-diots avec qui tu vas devoir à un moment donné mettre un point. Et les points, c’est lourd à porter. On aimerait s’en passer, laisser tomber, vers une nouvelle orthographe de i sans point. de vie sans poids. d’amour sans coup de poing. Oui ce matin, tu as, j’ai une sale gueule et tu souris, je souris quand même parce que l’on sait qu’avec elle, on va faire des choses jolies jolies avec des points sur le i en forme d’accents circonfle-seXe, ce matin, j’ai une sale gueule et pour la première fois cela n’a aucun poids.

Auteur : celinelory

Pianiste le jour, auteure de chansons et de textes la nuit, toujours indéfinie mais heureuse

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s