Écriture automatique – 27 juillet 2017

Sans m’arrêter. Aucune reprise de souffle. Aucune pause. Pas une minute de silence. Aucun espace vide. Aucun regard fermé. Sans rien laisser passer. Sans immobilité. Sans arrêt. Sans arrêt. Sans arrêt. Des minutes comme des jours. D’heure comme de nuit. Mesurer. Encore. Et encore. Mesurer avec ma langue. Mesurer avec ma main. Mesurer avec mon territoire ton carré. Le découper. Le remettre. Le redécouper. L’emporter dans mes effets. Le sortir dans mes actions. Au piano. Je suis un homme, le sais-tu ? J’emporte avec moi je suis mon robin des bois, je vole, oui je vole ton carré pour le coller à mon triangle, le décoller quand je le veux. Je suis un homme, man. Je suis un homme. Ladies and gentlemen, je ne suis pas gentle, je suis un homme. Tu vois ? Je n’arrête pas. Je suis un homme. Ma force est virile même si tu ne la vois pas. Je suis un homme la nuit. Il ne me voit pas. Je suis un homme, lady-man, lady-man, je suis un homme. Je suis sur une roue qui ne s’arrête pas, je sais où je vais, tout droit, quel qu’il soit. Je suis. Sans arrêt. Sans silence. Ma force je la sens. Elle me soulève. Elle me baise. Je suis un homme. Comprends-tu ? Le noir est rouge et le bleu flamboyant. Aveuglant comme la vérité. Je suis un homme, je ne me cache pas mais personne ne le voit. J’ai une force qui enserre mes côtes. Ma vie, c’est mon érection.

Auteur : celinelory

Pianiste le jour, auteure de chansons et de textes la nuit, toujours indéfinie mais heureuse

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s