Ecriture automatique – 15 juillet 2017

Il n’y a pas moyen de savoir. Il n’y a pas moyen de voir ça. De savoir en face, les yeux dans les yeux. Il n’y a pas moyen de voir sa vision. Ça, il n’y a pas moyen. Ça devrait le faire sans voir, sans savoir, sans voir ça, du moins complètement. Ça se cache, toujours en partie. Ça se glisse en dehors du lit. Savoir ça, non. Voir ça.  Vous avez de la chance. Si je pouvais je crierais comme ça (et je crie) mais très longtemps. Parce que c’est ça que tout ça m’inspire. Un long cri que personne ne peut faire. Toutes ces misères. Tous ces enfants tristes. Tous ces animaux éjectés. Tous ces coups. La bêtise. Parfois enfant ça me collait à la peau. Le soir je n’arrivais pas à dormir tellement ça prenait de l’ampleur dans mon lit j’étouffais, j’étais couchée, collée au lit par toutes ces horreurs que je ne pensais pas traverser la nuit et que mon corps s’en détacherait le lendemain. Ça m’écrasait. Le torse. Les jambes. Le cou. Tchac les enfants. Tchac la pauvreté. Tchac la mort d’un oiseau. Tchac et ils se tueraient les uns les autres. Tchac la famine. On fait mine de ne pas voir ça et ça et ça, j’étais plaquée dans mon lit de misère et me levais le lendemain avec 100 kg en plus. Car je voyais ça, je savais ça, j’étais en lien avec ça, complice, ma vie était ça, et après que s’est-il passé me demanderez-vous. Après ça, que s’est-il passé ? Moi. Il s’est passé moi, il m’est passé ça. J’ai compris qu’il n’y avait pas moyen de savoir, de voir ça en face, le plan était trop large, ma caméra, ma ça-mère, trop petite, ma fente trop fragile,  trop fragile pour accueillir tout ça. Il me fallait grandir, m’agrandir avant de savoir, de porter, toujours guettée par l’oubli. Et tous les gens normaux normés se disent que ça suffit. Et je me dis, moi, tout bas, non ça ne suffit pas, ça ne suffit pas, ça ne suffit pas.

Auteur : celinelory

Pianiste le jour, auteure de chansons et de textes la nuit, toujours indéfinie mais heureuse

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s