Ecriture automatique – 12 juillet 2017

Avec quelle joie on se dit que tout est foutu. Cette dictature du bonheur enfin terminée, qui nous mine comme des esclaves. Avec quelle joie le jour où l’on crève, le travail inachevé, plus beau que si nous y avions passé mille ans. Avec quelle joie la fin du bonheur pour enfin reprendre sa route d’orties et de ronces, avec quelle joie le jour où il n’y aura plus rien. Avec quelle joie nue de tout sentiment. Les pieds remplis de sable importé qui crisse sur l’asphalte, l’arbre grandit sans se soucier de nos vies, de nos villes, de nos malheurs et de nos cris. Il ne sursaute jamais. Tous les matins se lever et se dire : quel vêtement n’ai-je pas encore enlevé ? Quelle couche me recouvre encore indécemment ? Moins je m’aime, plus je me dénude pour aimer, plus le regard franc franchit la barrière de mes addictions. Plus je me dénude plus je me vois et je me cache aux yeux du monde. Les lignes de mon corps forment un labyrinthe d’où personne encore n’est sorti, plus mes doigts palpent une matière, plus je m’évanouis, plus mon corps m’absorbe dans son néant, je suis sur le pont, passant d’une rive à l’autre, si chacun se concentrait à marcher sur sa ligne, à la tracer, il n’y aurait aucune place pour la médisance et la haine. Les regards seraient pleins. Mais là, ils sont à moitié cachés, à moitié de biais, laids comme le monde qu’ils créent, et je suis sur le pont, aussi laide qu’une autre, aussi belle qu’une autre, aussi éphémère, aussi mère, aussi elfe, aussi stupéfiante, fiente, fiente, … gardons cela, cette idée de se lever tous les matins plus nus que la veille, gardons cela, les yeux pleins, gardons cela qui nous échappe, gardons cette certitude que rien ne nous appartient.

Auteur : celinelory

Pianiste le jour, auteure de chansons et de textes la nuit, toujours indéfinie mais heureuse

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s