Ecriture automatique – 11 juin 2017

Pourquoi encore écrire ce soir. Noir. Ce que je cherche. Elle. Pas de hasard. Vie tempérée. Tempérament. Ment. Pourquoi écrire encore ce soir. Je cherche. Elle. Entre mes a(ffres) et mes c(barrés). Pourquoi encore écrire ce soir. La route est déserte. Aucune signalisation. Je ne sais même pas si je marche en pleine lumière ou en pleine nuit. Je me rassure en me disant que je suis commune. The same que tout le monde. Pourquoi écrire encore ce soir ? Si les alignements sont connus. La musique épuisante. Le vide nauséeux. Je suis comme l’ivrogne qui cherche un dernier bar ouvert. Je suis comme le fou qui cherche sa dernière folie pour être heureux. Je suis comme le monde ne cherchant qu’à s’évanouir dans autre chose que soi. Pourquoi écrire ce soir ? Mes mots ont la mollesse d’un tricot de vieillard. Pourquoi écrire ce soir ? Pourquoi crire ce soir ? Pourquoi crier ce soir ? Pourquoi cri ce soir ? Pourquoi se voir ? Se voir dans les mots qui se tiennent devant moi. Je n’ai rien dans les mains.

Auteur : celinelory

Pianiste le jour, auteure de chansons et de textes la nuit, toujours indéfinie mais heureuse

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s