Écriture automatique – 17 mai 2017

Ça se peut – pas à pas – je pourrais me dire aujourd’hui j’écris pas. Pas à pas je me tais. Je me t’es. Je me tu. Je me tue. Je me silence pour une fois. Il n’y aurait que des toi – des tu es – des tu as – des je ne sais pas – car tu reste un espace a priori vide – vide-toi en moi- que je te remplisse de mon amour et que tu disparaisses – et tout le charabia. Non. Je peux juste faire silence. Prendre quelques briques. Quelques bouts de bois et le construire, ce silence, ce vide, plutôt que fabriquer une relation de toutes pièces, pièce par pièce, je pourrais juste construire le silence et même le laisser se construire tout seul – il n’a pas besoin de moi. Toi non plus. Moi non plus. Alors pourquoi s’obliger à ne pas faire silence ? Il n’y a rien de plus beau que le silence. Je ne connais personne d’aussi beau que le silence. Nobody loves me. He is perfect. He is kind. Cute. Absolutely perfect. Je veux bien vivre avec lui. Je suis sûre que ça fonctionnera bien. Lui, zen, calme et compréhensif. Moi, bordélique, énergique, intolérante. Le parfait équilibre. Je l’aime déjà. 

Auteur : celinelory

Pianiste le jour, auteure de chansons et de textes la nuit, toujours indéfinie mais heureuse

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s