Écriture automatique – 29 décembre 2016

Il y a un avant et un après. Chaque jour. Mais certains jours plus que d’autres. Un matin. Une parole. Un sourire. Un regard. Une nouvelle. Et l’après prend diverses couleurs. Après, le goût est particulier. Il faut s’y habituer. Ce n’est plus le goût d’avant. Il y a à nouveau les premières fois. Les premières fois que tu marches dans la rue, après. Les premières fois que tu parles, après. Les premières fois où tes pieds touchent le sol, après. La vie est plein d’après. Une collection d’après et d’avant. Les avant tu les abandonnes. Tu ne regardes que les après et tu t’efforces de les rendre légers. Les après s’intègrent dans ton corps, ils deviennent toi, ce n’est pas la peine de lutter, ils entrent par tes pores, ils modifient tes pensées, tes regards, ils te façonnent mais toi, toi tu es la joie, alors ces après ne peuvent, ne doivent que la nourrir, qu’augmenter sa faim sans fin d’aller vers le prochain «après».

Auteur : celinelory

Pianiste le jour, auteure de chansons et de textes la nuit, toujours indéfinie mais heureuse

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s