Parce que je suis une femme (août/septembre)

​Parce que je suis une femme je dois subir des choses dont les hommes n’ont aucune idée parce que je suis une femme je dois faire attention nul ne sait vraiment pourquoi parce que je suis une femme je dois surveiller mes propos je dois surveiller mes attitudes je dois accepter l’humiliation parce que je suis une femme je dois accepter de subir sans mot dire parce que je suis une femme ma révolte est toujours suspecte parce que je suis une femme je dois me préoccuper de mille choses qui n’effleurent pas l’esprit ni la tranquillité des hommes parce que je suis une femme on me fait croire que vieillir est synonyme de s’enlaidir. Mais parce que je suis une femme je suis devenue maître du jeu parce que je suis une femme j’ai la force de vie parce que je suis une femme mes pas dans la rue tracent un chemin de liberté mes sourires sont ce que j’accepte de donner parce que je suis une femme je connais la force et la fragilité parce que je suis une femme je connais mon corps je suis connectée à la terre je connais les cycles de la vie ils font partie de mon quotidien je peux faire le deuil et m’ouvrir à ce qui vient.

Auteur : celinelory

Pianiste le jour, auteure de chansons et de textes la nuit, toujours indéfinie mais heureuse

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s