Écriture automatique – 14 octobre 2016

L’eau coule dedans

Mes pensées

Brillante la nuit

des mains sur moi

Mon corps 

qui se rappelle à moi

Mes doigts 

Actifs

Mes doigts

Où se loge ma vie

Tous les mouvements qui me créent

Je n’existe pas

Si mon corps reste à l’intérieur

Les papillons mes doigts je parcours

Les courbes de mes ressentis

Et je sors du tableau

Pour te rencontrer.

Où suis-je ?

Le saurai-je un jour ?

Je m’assieds et crée

Et me crée en créant

Je modèle

Et je m’apparais

Sans mouvement je n’ai aucun corps

Rêver d’autre chose

De soleil la nuit

De partir

De marcher infiniment

Sans but sans destination

Que celle de sentir son corps

En mouvement perpétuel.

Auteur : celinelory

Pianiste le jour, auteure de chansons et de textes la nuit, toujours indéfinie mais heureuse

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s