Écriture automatique – 6 octobre 2016

On ne vit jamais la même histoire. 

Même côte-à-côte.

Tu ne vis pas la même histoire

Je ne vis pas la même histoire

C’est à cause des intérieurs.

De ce qui se passe à l’intérieur

Pendant que les choses se passent à l’extérieur.

Mais il y a une chose qui est toujours la même

Qui ne diffère jamais, qui est toujours là:

Chaque jour est un temps qui finit.

Parfois on aimerait échanger

Me mettre dans ton intérieur

Te glisser dans mon intérieur

Ou se passer des intérieurs. 

Vivre sans.

Ne faire qu’exister

N’être qu’extérieur – c’est-à-dire l’intérieur de quelqu’un d’autre

Mais il fait froid jusqu’au fond des yeux

Alors chacun rentre chez soi.

Auteur : celinelory

Pianiste le jour, auteure de chansons et de textes la nuit, toujours indéfinie mais heureuse

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s