Écriture automatique – 5 septembre 2016

Je n’écrirai plus que des choses molles, pour les esprits sans dent. De la purée de poésie plutôt que des métaphores épicées ! Qu’on me censure ! Le désir a mille chemins devant lui ! D’abord tes yeux. On me laissera les voler. Ensuite ton sexe. Je sais où le cacher. L’obscénité n’est pas là où on l’accuse. Laissez-moi me déshabiller ! En mots, voulais-je dire ! A quoi pensiez-vous ? Mes phrases sont nues, je n’y peux rien. Et mes mains jouent aux éclaireuses. Laisse-moi te déshabiller ! En pensées, voulais-je dire ! A quoi pensais-tu ? 

Auteur : celinelory

Pianiste le jour, auteure de chansons et de textes la nuit, toujours indéfinie mais heureuse

2 réflexions sur « Écriture automatique – 5 septembre 2016 »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s