Écriture automatique – 28 août 2016

Elle ne voulait qu’une chose avec lui: faire l’amour. Non pas que son sexe entre dans le sien mais, loin des mots, cheminer d’un corps vers un autre, que sa main étudie le dessin de son dos et de ses cuisses, pardon pardon de ne vouloir que cela se disait-elle dans un souffle pour ne laisser que ce présent – celui d’un dos à moitié tourné, éclairé par la lune d’une nuit courte et vers lequel sa main se tendait dans un désir insomniaque et amnésique. 

Auteur : celinelory

Pianiste le jour, auteure de chansons et de textes la nuit, toujours indéfinie mais heureuse

2 réflexions sur « Écriture automatique – 28 août 2016 »

  1. Je fonds a chacun de tes mots tendre Céline, me liquéfie a chaque fois que je te lis tel ton encre sur le papier, tel un dernier frisson d’orgasme qui me parcours l’échine, cette petite mort pour moi, tu est et tu resteras, au plus profond de mes émois …

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s