Ecritures automatiques

Elle était partagée. Entre le monde du silence – où le malentendu ne pouvait exister – et le monde de la parole – où certains mots étaient si doux. En elle, elle découvrait un autre soi – insoupçonnable jusqu’ici – c’est ce qui l’étonnait le plus. Les mots ne coulaient plus si facilement – son corps réclamait le silence, et sûrement aussi le secret – pour vivre pleinement.

Il faudra prendre le risque de ne pas lui plaire. Le risque de la fissure qu’on colmate ou pas. Le risque de perdre un univers jamais atteint. Je ferme les yeux. Je suis à l’intérieur. J’ouvre les yeux. J’en sors. C’est un jeu. Ca doit l’être. J’ai envie de parler mais ne dis rien. Il n’y a rien à dire – tout à vivre – à se laisser glisser.

Auteur : celinelory

Pianiste le jour, auteure de chansons et de textes la nuit, toujours indéfinie mais heureuse

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s