Tu étais là – debout en face de moi

Tu étais là – debout en face de moi.
Nos iris aimantés.
Ton image entrait en moi.
Tu étais là – debout en face de moi.
On ne se touchait pas.
Nos corps expérimentaient l’arrêt du temps.
Tu étais là – debout en face de moi.
Les peurs étaient abolies.
Le désir inestimable.
Tu étais là – debout en face de moi.

Sur les astres, on ne peut pas vivre.
Il nous fallait redescendre, respirer.
Sur les astres, on se trouve mais on ne se garde pas.
Il nous fallait redescendre pour se regarder et avoir envie de remonter.
Je t’embrasse au fond de la bouche, on redescend, on retournera sur les astres.

Ecriture automatique (extraits) – 4 juillet 2016

Auteur : celinelory

Pianiste le jour, auteure de chansons et de textes la nuit, toujours indéfinie mais heureuse

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s